Comment déclarer ses résultats à l’URSSAF lorsqu’on est autoentrepreneur ?

Comment déclarer ses résultats à l’URSSAF lorsqu’on est autoentrepreneur ?

déclaration URSSAF auto entrepreneur

Lorsqu’on est salarié, c’est l’employeur qui prend en charge le paiement des cotisations et taxes de l’entreprise. Lorsque vous êtes un autoentrepreneur indépendant, les règles diffèrent ; c’est à vous de déclarer et de payer vos cotisations. Pour cela, vous devez régulièrement déclarer votre chiffre d’affaires auprès de L’URSSAF… Mais concrètement, comment faire ? Nous vous proposons ce guide détaillé pour que vos déclarations auprès de L’URSSAF deviennent un jeu d’enfant !

Qu’est-ce qu’un autoentrepreneur ?

Il s’agit d’un statut d’entreprise réservé à une personne physique bénéficiant d’un certain nombre d’avantages définis et mis en place depuis 2009. Créer son autoentreprise, que l’on appelait encore jusqu’il y a peu, « micro-entreprise », est aujourd’hui extrêmement simple. Nul besoin de se déplacer vers un quelconque organisme ; toutes les démarches peuvent être effectuées directement en ligne, en à peine quelques clics en se rendant sur le site gouvernemental prévu à cet effet.

Quels documents fournir ?

Les démarches ont été simplifiées afin de stimuler la création d’entreprises en France et les initiatives porteuses. Vous n’aurez donc qu’à fournir par mail un scan de votre carte d’identité, de votre carte vitale, un justificatif de domicile, le formulaire P0cmb dûment complété et signé…. Et c’est tout !

Comment choisir son domaine d’activité

Il est parfois difficile de choisir avec exactitude la nomenclature liée à son activité. En cas de doute, recherchez des professionnels reconnus exerçant la même activité que vous, puis vérifiez leur code APE (Activité principale exercée). Une fois que vous aurez validé toutes ces étapes, vous recevrez après quelques semaines les documents officiels de votre petite entreprise ainsi que vos numéros de SIRET, SIREN et code APE. Vous faites alors officiellement partie des nouveaux autoentrepreneurs français !

Que dois-je payer en tant que micro-entrepreneur ?

Tout a été pensé afin que la gestion administrative et financière de ces petites entreprises soit facile à gérer. Ainsi, il existe deux régimes distincts qui dépendent de votre type d’activité.

Si vous êtes commerçant, c’est-à-dire si vous achetez puis revendez des marchandises, des denrées périssables ou même un hébergement, votre taux de charges sociales s’élève à 12,8 % de votre chiffre d’affaires HT.

En revanche, si vous exercez une activité libérale comme des prestations de services ou des créations artisanales, vos charges s’élèveront à 22 % de votre chiffre d’affaires H.T.

À quoi sert le paiement des cotisations sociales ?

Ces cotisations vont financer de nombreux services et organismes que sont :

  • L’assurance maladie et maternité
  • Les allocations familiales
  • Les Assurances en cas d’invalidité ou de décès
  • La retraite basique et complémentaire
  • La CSG (contribution sociale généralisée ) et la CRDS (contribution au remboursement de la dette sociale)

Les plafonds à respecter pour garder le statut d’autoentrepreneur

Si un autoentrepreneur n’a pas besoin d’avoir un apport pour démarrer son activité, il a néanmoins un plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser à l’année. S’il dépasse ce montant, il doit impérativement changer de statut d’entreprise, ce qui complexifiera sans aucun doute la gestion de son entreprise.

Dans le cas d’une activité commerciale, ce plafond s’élève à 176 200 €. Dans le cas de prestations de service commercial ou artisanal ou avec une activité libérale, ce plafond est de 72 500 €.

Comment déclarer le chiffre d’affaires de mon autoentreprise ?

Tout entrepreneur ayant choisi ce régime d’entreprise a l’obligation de déclarer son chiffre d’affaires auprès de l’URSSAF. Là encore, rien de compliqué, tout est faisable directement en ligne via le site : autoentrepreneur.urssaf.fr.

Deux choix s’offrent alors à vous ; une déclaration mensuelle ou trimestrielle. Quel que soit le montant gagné, vous êtes obligé de le déclarer, même s’il s’élève à…0.

Si vous ne vous acquittez pas de cette obligation administrative, vous pouvez recevoir une amende forfaitaire d’un montant de 50 €. Ce qui serait dommageable, au regard de la simplicité des démarches.

C’est sur la base de ces déclarations qu’est calculé le montant des charges sociales que l’entrepreneur devra régler. Depuis le 1 er janvier de l’année 2020, tout autoentrepreneur est sous le régime général de la sécurité sociale, qui gère depuis cette date la sécurité sociale des travailleurs indépendants.

Et en ce qui concerne la TVA ?

La TVA (taxe sur la valeur ajoutée) fonctionne ainsi :

L’entrepreneur qui de par son statut juridique doit payer la TVA va majorer le prix HT de ses produits ou prestations. Cette majoration est standardisée et son pourcentage est établi par l’État, en fonction du type d’activité. Ainsi, le client final règle une facture dite TTC (toutes taxes comprises) incluant donc le prix de base HT, auquel s’ajoute un montant fixe de TVA.

L’entrepreneur assujetti à la TVA va reverser ce montant collecté directement à l’État. L’entrepreneur pourra, à son tour, déduire le montant de la TVA de ses achats professionnels

Généralement, toute entreprise, quel que soit son statut, est assujettie au paiement de la TVA. Or, les autoentrepreneurs en sont exemptés, ce qui constitue une véritable exception, qui leur permet de compenser un chiffre d’affaires relativement faible. Mais cette exception est levée dès lors que l’entrepreneur atteint, là encore, un certain seuil.

Dans le cas de professions de service, il s’élève à 33 200 €.

Lorsqu’il s’agit d’une activité commerciale, le seuil est de 82 800 €.

Déclarer son chiffre d’affaires à l’URSSAF

Vous serez très certainement étonné par la simplicité de cette démarche administrative. Il vous suffit de vous rendre sur le site de l’URSSAF et de vous connecter à votre compte personnel de micro entrepreneur.

Si vous n’avez pas encore de compte, pas de panique, cliquez sur « Je n’ai pas encore de compte ». Là encore la démarche est extraordinairement simple et rapide et prend seulement quelques clics. Vous devrez alors fournir votre numéro de sécurité sociale et votre tout nouveau numéro de SIRET.

Une fois sur votre interface personnelle, cliquez sur l’onglet « Mon autoentreprise au quotidien » puis sur « Déclarer et payer ». Vous atteindrez alors la catégorie « Mon échéance en cours ». Vous n’avez plus qu’à renseigner votre chiffre d’affaires total pour le mois ou le trimestre écoulé, en fonction de la périodicité de déclaration que vous aurez choisie.

Notez que 90 jours minimum doivent s’être écoulés entre la création de votre entreprise et votre première déclaration de chiffre d’affaires. Avant cela, de toute façon, le formulaire de déclaration en ligne ne sera pas accessible.

Comment payer le montant de mes cotisations à l’URSSAF ?

Ici encore, le processus est terriblement rapide et efficace. Une fois votre déclaration validée, le montant total de votre cotisation s’affiche à l’écran. Vous pouvez payer en une ou plusieurs fois, soit par prélèvement SEPA, soit par carte bancaire.

Continuer à se former lorsqu’on est autoentrepreneur

Chaque fois que vous payez vos cotisations, vous contribuez également à financer des fonds pour la formation professionnelle à laquelle, vous aussi, vous avez pleinement droit. Pour continuer à être compétitif, il est important d’actualiser ses connaissances et de se former continuellement. Nous vous invitons à utiliser le montant de votre CPF pour renforcer vos savoirs et compétences. Inscrivez-vous sur Campuseo pour suivre l’une de nos formations certifiantes en ligne.

 

FORMATION CREATION ENTREPRISE CPF

Et si vous faisiez une formation à la création d’entreprise?

Pourquoi suivre une formation en utilisant son Compte personnel de formation pour créer son entreprise ?
Vouloir se lancer ne signifie pas que l’on possède toute la qualification nécessaire…

Professionnalisation, Contrat de travail, Partenaires sociaux sont des termes que vous allez devoir maitriser tout autant que plan de financement ou stratégie marketing

Notre formation à la création d’entreprise vous permettra, d’acquérir le socle de connaissances nécessaires pour créer votre entreprise et piloter votre projet.

En savoir plus 

Voici d’autres formations qui pourraient vous aider dans l’exercice de votre activitéformation réseaux sociaux

 

Formation réseaux sociaux
Est-ce le bon moment pour développer la vente directe, sur les marchés régionaux ? sur Internet ? Comment faire un site internet, le faire connaitre ?
Le but de cette formation est de vous permettre de répondre à ces questions et de commencer à mettre en place des actions qui seront les pertinentes pour vous aujourd’hui et demain.

 

apprendre SEOApprendre les bonnes pratiques du Référencement Naturel
Comment se faire connaitre sur Internet et générer un trafic de qualité vers votre site?
Le but de cette formation est de vous permettre de répondre à ces questions et de commencer à mettre en place des actions qui seront les pertinentes pour vous aujourd’hui et demain.

 

apprendre wordpress

Apprendre à concevoir un site Internet
Vous former à WordPress vous permet d’améliorer ou de remplacer un site existant et d’améliorer les fonctionnalités, de personnaliser l’apparence de votre site grâce au code, d’augmenter son trafic naturel.

 

 

 

Nos Guides Récents

Accord de branche

Qu’est ce qu’un accord de branche? Un accord de branche, également appelé convention de branche, est un texte contractuel conclu par les représentants des salariés et des employeurs pour des entreprises d’un même secteur d’activité. Cet accord porte sur les conditions de travail et d’emploi ainsi que sur les garanties …

Accord d’entreprise

Qu’est-ce qu’un accord d’entreprise ? Il s’agit d’un accord qui vise à adapter les règles générales prévues par le Code du Travail aux besoins spécifiques d’une entreprise. Il ne peut toutefois pas être contraire aux dispositions prévues dans le Code du travail. Quelle est la durée d’un accord d’entreprise ? Un accord …

Accord de l’employeur

Un salarié peut-il réclamer une formation à son employeur ? Oui. Mais, selon les cas, l’accord de l’employeur est indispensable. Si un employé souhaite participer à une formation en dehors de son temps de travail l’employé ne nécessite pas d’accord de la part de son employeur. En revanche si un …

Alimentation du CPF

La loi du 5 septembre 2018 a prévu la monétisation du compte personnel de formation et renvoyé à un décret, la fixation des montants et des modalités d’alimentation du CPF. Les nouvelles dispositions s’appliquent à compter du 1er janvier 2019. Les cas les plus fréquents L’alimentation du CPF est fixée à 500 …

Accord National Interprofessionnel (ANI)

C’est quoi un accord national interprofessionnel ? Un Accord National Interprofessionnel constitue un accord négocié au niveau national qui couvre l’ensemble des secteurs d’activité. Employeurs et salariés entament dialogue et négociations, auxquels sont conviées les organisations syndicales. Une fois le compromis trouvé, l’accord signé par les partenaires sociaux donne lieu …

CEP : conseil en évolution professionnelle

C’est quoi un cep Pôle emploi ? Le conseil en évolution professionnelle de Pôle emploi est un programme d’accompagnement global et personnalisé qui permet aux demandeurs d’emploi de faire le point sur leur situation, d’envisager leur avenir et de mobiliser toutes les ressources nécessaires pour réussir leur carrière. Qui peut …

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

Le certificat de qualification professionnelle Le CQP, connu sous le nom de certificat de qualification professionnelle: permet de certifier les compétences acquises durant une une formation professionnelle ou par la validation de l’expérience acquise pendant une carrière professionnelle. Il est par ailleurs possible de développer ses compétences grâce à des …

Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP

Qu’est ce que le Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP? Officiellement installé le 5 mai 2011 et créé par l’accord national interprofessionnel du 5 octobre 2009 sur le développement de la formation durant la vie professionnelle, la professionnalisation et la sécurisation des parcours professionnel, le conseil national d’évaluation …

COAD : La certification ouverte à distance

Qu’est ce qu’une certification ouverte ? Une certification ouverte est une certification qui peut être passée en dehors d’un centre de passage d’examen pour certains cas uniquement en partie et pour d’autres dans son intégralité. La COAD permettant de libérer des contraintes de lieux et de moments grâce à l’intégration …

Compte personnel de formation

Compte personnel de formation Le CPF, ou Compte Personnel de Formation accessible depuis la plate-forme MonCompteFormation est en place depuis le début de l’année 2015 et est devenu le dispositif incontournable pour la formation professionnelle. Le CPF est facilement accessible en ligne ou depuis son portable et permet à toute …

Vérifiez votre
Éligibilité Pour obtenir un reste à charge de 0€

× Comment puis-je vous aider ?