Dans quel métier se reconvertir à 50 ans?

Dans quel métier se reconvertir à 50 ans?

changer de métier après 50 ans

Dans quel métier se reconvertir à 50 ans?

Bonne question en effet, on a souvent envie de se donner un nouveau challenge en atteignant la cinquantaine. Mais au-delà de l’envie, il y a un ou des métiers dans lesquels vous avez travaillés et donc dans lequel vous avez certainement des compétences ou appétences spécifiques, comment en tirer partie et procéder si on veut franchir le pas et changer de carrière?
Il est souvent judicieux de connaître d’abord les opportunités du marché pour se reconvertir à 50 ans, car il y des spécificités.

Vous avez pris une direction depuis trop longtemps et avez peut être fait le tour de la question, ou alors votre branche n’a plus d’avenir.

Vous avez de l’expérience et encore beaucoup d’envies.

Pour choisir votre reconversion professionnelle, informez vous en premier lieu sur les secteurs et structures susceptibles de privilégier les seniors :

  • Côté secteurs d’activités, les profils expérimentés sont souvent valorisés dans les métiers du commerce et de la distribution.
  • Nécessitant des compétences techniques pointues, les secteurs de la santé et des nouvelles technologies offrent également de belles opportunités aux cadres commerciaux de plus de 50 ans.
  • Les métiers de l’industrie et de la production proposent également des postes à responsabilité nécessitant une expérience professionnelle conséquente ainsi que des compétences managériales.
  • Dans le BTP (Bâtiments – travaux publics), les profils seniors sont recherchés pour des postes d’ingénieurs ou de chefs de chantier.
  • Ils sont également favorisés pour les fonctions supports de l’entreprise : les métiers de la comptabilité, du juridique, des RH ou du contrôle de gestion offrent ainsi des opportunités de reconversions intéressantes si vous avez 50 ans.

A noter : la taille de l’entreprise peut avoir son importance. Les PME sont généralement à la recherche de personnes autonomes et immédiatement opérationnelles.

D’où la valorisation des profils expérimentés dans les petites structures, contrairement aux grosses entreprises qui privilégient la formation de juniors en interne.

Si vous avez déjà choisi votre futur métier, il vous faut évaluer le niveau de l’offre et de la demande sur cette profession ce qui impactera votre choix et vous évitera ainsi à une période de recherche d’emploi trop longue.

Comment réussir sa reconversion professionnelle à 50 ans ?

Malgré certains risques de chômage, de baisse de salaire et de difficultés à trouver un nouvel emploi, votre décision de changer de métier à 50 ans est prise.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, voyons les diverses par étapes.

Etape 1 : concevez votre projet de reconversion professionnelle

Changer de métier à 50 ans ne se décide pas du jour au lendemain. Interrogez vous d’abord sur :

  • Quelles sont mes motivations pour changer de profession ?
  • Quelles concessions suis-je prêt à concéder ?
  • Quels métiers pourraient répondre à mes goûts, envies et aspirations ?
  • Qu’est-ce qui à sens pour moi ? (est-ce aider les autres?  travailler avec des enfants ?, accompagner les entreprises dans leur transition digitale? …)
  • Au regard de mon métier actuel, que conserver ? Que changer ? (rythme de travail, horaires, congés, rémunération, travail d’équipe, …)
  • Par rapport aux métiers auquel j’aspire, quels sont les pré-requis nécessaires ? Dois je suivre une formation? acquérir des compétences spécifiques, investir dans un local ou dans du matériel ?
  • Quelles sont les opportunités offertes par ces métiers pour ma tranche d’âge ?

Etape 2 : passez du projet à la mise en œuvre

Pour mettre en œuvre votre projet de reconversion professionnelle, suivez ces quelques conseils :

  • Listez le ou les métiers qui vous plairaient. S’il y en a plusieurs, établissez un ordre de priorité.
  • Renseignez-vous sur les compétences, le salaire et les contraintes de ce métier. Idéalement, essayez d’échanger avec quelqu’un qui exerce déjà ce métier, et qui vous permettra de confronter votre vision à la réalité.
  • Faites un bilan professionnel : bilan de compétences et validation des acquis de l’expérience (VAE) peuvent être réalisés si vous êtes toujours en poste. Profitez-en !
  • Confrontez-vous vraiment à la réalité du métier : il n’y a pas d’âge limite pour faire un stage. Si vous êtes toujours en poste, c’est le moment de poser vos congés ou de demander un congé sans solde.
  • Ne quittez pas votre poste actuel sur un coup de tête. Même si vous êtes arrivé en fin de cycle, procédez avec ordre et rigueur pour mettre fin à votre contrat. Evaluez la meilleure option, démissionner ou rompre son contrat à l’amiable, et le moment adéquat pour bénéficier des aides à la reconversion et des allocations chômage, par exemple.
  • Formez-vous : pour changer de métier, l’étape de formation est quasi-incontournable. Plus ou moins longue, elle vous permet d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice de votre nouveau métier. Pour réussir votre reconversion professionnelle, la première étape consiste donc à réussir votre formation.
    Soit : bien la choisir, évaluer la possibilité de vous former tout en conservant votre poste (ou quitter votre emploi pour vous former), trouver des solutions de financement, connaître les conditions de validation de votre diplôme (examen, stage, …).

Etape 3 : ouvrez-vous à tous les types de contrats

Même si « vie professionnelle » rime pour vous avec « CDI », il est temps d’élargir le spectre.

Les métiers du conseil ont par exemple besoin de profils expérimentés recrutés sous forme de missions. Dans ce cas, n’hésitez pas à vous renseigner sur le portage salarial ou le statut d’auto-entrepreneur.

Si vous vous orientez dans le domaine de la vente, la franchise est une option à considérer. Les CDD et l’intérim peuvent également offrir des opportunités intéressantes si vous décidez de changer de métier à 50 ans.

Quels atouts mettre en avant pour changer de métier à 50 ans ?

Pour réussir votre reconversion professionnelle à 50 ans et faire face à une génération plus jeune ou fraîchement diplômée, apprenez donc à valoriser votre profil.

Avec au moins 20 ans d’expérience professionnelle, vous disposez d’une palette de compétences importante que les entreprises recherchent.

Maturité, capacité à organiser le travail et management d’équipe vont souvent de pair avec les années d’expérience.

Par ailleurs, ceux qui ont plus de 50 ans font généralement preuve de motivation, d’implication, de loyauté et d’intelligence relationnelle.

A vous de prouver à l’entreprise que votre âge est surtout un atout et non une tarre.

Nos Guides Récents

Accord de branche

Qu’est ce qu’un accord de branche? Un accord de branche, également appelé convention de branche, est un texte contractuel conclu par les représentants des salariés et des employeurs pour des entreprises d’un même secteur d’activité. Cet accord porte sur les conditions de travail et d’emploi ainsi que sur les garanties …

Accord d’entreprise

Qu’est-ce qu’un accord d’entreprise ? Il s’agit d’un accord qui vise à adapter les règles générales prévues par le Code du Travail aux besoins spécifiques d’une entreprise. Il ne peut toutefois pas être contraire aux dispositions prévues dans le Code du travail. Quelle est la durée d’un accord d’entreprise ? Un accord …

Accord de l’employeur

Un salarié peut-il réclamer une formation à son employeur ? Oui. Mais, selon les cas, l’accord de l’employeur est indispensable. Si un employé souhaite participer à une formation en dehors de son temps de travail l’employé ne nécessite pas d’accord de la part de son employeur. En revanche si un …

Alimentation du CPF

La loi du 5 septembre 2018 a prévu la monétisation du compte personnel de formation et renvoyé à un décret, la fixation des montants et des modalités d’alimentation du CPF. Les nouvelles dispositions s’appliquent à compter du 1er janvier 2019. Les cas les plus fréquents L’alimentation du CPF est fixée à 500 …

Accord National Interprofessionnel (ANI)

C’est quoi un accord national interprofessionnel ? Un Accord National Interprofessionnel constitue un accord négocié au niveau national qui couvre l’ensemble des secteurs d’activité. Employeurs et salariés entament dialogue et négociations, auxquels sont conviées les organisations syndicales. Une fois le compromis trouvé, l’accord signé par les partenaires sociaux donne lieu …

CEP : conseil en évolution professionnelle

C’est quoi un cep Pôle emploi ? Le conseil en évolution professionnelle de Pôle emploi est un programme d’accompagnement global et personnalisé qui permet aux demandeurs d’emploi de faire le point sur leur situation, d’envisager leur avenir et de mobiliser toutes les ressources nécessaires pour réussir leur carrière. Qui peut …

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

Le certificat de qualification professionnelle Le CQP, connu sous le nom de certificat de qualification professionnelle: permet de certifier les compétences acquises durant une une formation professionnelle ou par la validation de l’expérience acquise pendant une carrière professionnelle. Il est par ailleurs possible de développer ses compétences grâce à des …

Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP

Qu’est ce que le Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP? Officiellement installé le 5 mai 2011 et créé par l’accord national interprofessionnel du 5 octobre 2009 sur le développement de la formation durant la vie professionnelle, la professionnalisation et la sécurisation des parcours professionnel, le conseil national d’évaluation …

COAD : La certification ouverte à distance

Qu’est ce qu’une certification ouverte ? Une certification ouverte est une certification qui peut être passée en dehors d’un centre de passage d’examen pour certains cas uniquement en partie et pour d’autres dans son intégralité. La COAD permettant de libérer des contraintes de lieux et de moments grâce à l’intégration …

Compte personnel de formation

Compte personnel de formation Le CPF, ou Compte Personnel de Formation accessible depuis la plate-forme MonCompteFormation est en place depuis le début de l’année 2015 et est devenu le dispositif incontournable pour la formation professionnelle. Le CPF est facilement accessible en ligne ou depuis son portable et permet à toute …

Vérifiez votre
Éligibilité Pour obtenir un reste à charge de 0€

× Comment puis-je vous aider ?