Fiche métier : UX Designer

Fiche métier : UX Designer

metier-ux-designer

C’est quoi un UX Designer ?

L’UX Designer, ou designer de l’expérience utilisateur, œuvre pour fournir aux internautes une navigation agréable, esthétique et fonctionnelle. Son objectif est d’optimiser l’interface web et les interactions avec le client afin que ces derniers restent le plus longtemps possible sur un site. Au croisement du marketing et du webdesign, l’UX doit connaitre les attentes des visiteurs et les adapter en faisant appel à ces connaissances techniques.

Quelle est la fonction de l’UX Designer  ?

Actuellement, les technologies et les outils du web évoluent à une vitesse fulgurante. L’UX designer doit donc effectuer une veille permanente et adapter son approche afin de toujours proposer des solutions innovantes.

Non seulement l’UX designer est un technicien hors-pair maitrisant les outils du web, mais c’est aussi un fin connaisseur des usages du web. Il sait par exemple que la plupart des cessions de navigation se font sur mobile, et qu’il faut donc proposer un site 100 % responsive, où qu’il faut penser à l’adapter aux recherches vocales, etc.

Mais qu’est-ce que l’expérience utilisateur au juste ? C’est la manière dont un internaute perçoit son interaction avec un site, une machine, un contenu. C’est la façon dont il ressent, expérimente ce moment. De nombreux critères conditionnent l’UX, à commencer par la fluidité de la navigation, la vitesse de chargement, l’emplacement des différents contenus, l’esthétique, la lisibilité, etc. Vous l’aurez compris, l’UX est constitué d’un amoncellement de détails qui participent à une impression générale.

Concrètement, que fait l’UX Designer ?

Les tâches qui sont confiées à l’UX Designer sont extrêmement riches et variées.

Analyser les besoins des internautes et proposer un plan d’action

Avant toute chose, l’UX va devoir, à la manière d’un médecin, poser un diagnostic. Il va analyser en profondeur le site web et son UX en se mettant à la place du client. Le texte est-il assez lisible ? Est-il facile de partager le contenu ? Les pages se chargent-elles assez rapidement ? Est-ce qu’il y a le moindre bug ? Ce sont ces questions, et beaucoup d’autres, à laquelle l’UX s’efforce de répondre afin d’entreprendre ensuite un travail d’optimisation pour que la navigation des internautes soit la plus naturelle et agréable possible.

Un perfectionnement des méthodes grâce au développement du digital

La puissance des outils et des évolutions dans le domaine du digital est telle qu’elle a chamboulé en profondeur l’approche marketing de toute entreprise. Adieu le marketing traditionnel avec sa communication de masse et son très faible retour sur investissement, et bonjour à l’InBound marketing et à l’UX qui s’intéressent aux particularités individuelles et essaient d’apporter des réponses ultras personnalisées.

Une boutique physique va s’efforcer de proposer un environnement agréable, avec un espace de circulation suffisant, des produits bien présentés, un affichage lisible et des conseils commerciaux sur mesure. Aujourd’hui, les sites web font de même, mais avec des outils adaptés au webmarketing. Et c’est l’UX qui va faire en sorte qu’on se sente sur son site web comme dans sa boutique préférée. Ainsi, l’interface, les différents points de contact avec le personnel et le client, la présentation des produits, le fonctionnement du panier, les méthodes de paiement, les pop-up, les promotions, etc. Tout doit être pensé en amont pour offrir une expérience utilisateur optimale.

Approche stratégique

Après avoir analysé dans le moindre détail le parcours de navigation d’un site, l’UX Designer va établir une stratégie et un plan d’action complet. Ce dernier prendra en compte différentes approches : technique, psychologique, comportementale, cognitive, émotionnelle et marketing. Car l’aspect purement technique (facilité de navigation, absence de bug) et l’aspect émotionnels (perception positive du site ou des produits) sont, dans l’UX, étroitement liés. L’UX va devoir concevoir, à partir de tous les outils digitaux à sa disposition, un parcours client qui soit le plus ludique, agréable et logique possible.

Et pour ce faire, l’UX designer doit être capable de se mettre à la place d’un client, de le comprendre, afin de proposer une UX en adéquation. Plus l’UX est optimisée, plus le client reste sur le site web, mieux le site en question est référencé. Et mieux il est référencé, plus il peut attirer de clients et générer de C.A. L’UX dans le secteur du commerce en ligne, c’est le nerf de la guerre.

Définir ses cibles et ses persona

Le métier d’UX designer est fait de créativité, d’analyse et de patience. Avant d’entreprendre des actions sur le site web dont il a la charge, l’UX va, en partenariat avec le service marketing de la société, s’attarder sur les persona. Il s’agit du « client idéal », celui à qui s’adresse l’offre de l’entreprise. Après avoir établi les caractéristiques de ses différentes cibles, car il peut évidemment il y en avoir plusieurs, il va créer un parcours de navigation sur mesure afin de répondre à leur profil et à leurs besoins particuliers.

À partir de caractéristiques relevées chez ces individus types, il va concevoir de multiples scénarios pour capter leur attention et les guider dans le parcours de navigation. Pour l’y aider, il va établir une Costumer Journey Map qui est en fait une cartographie détaillée du parcours d’achat de l’internaute sur le site web. Comment il est arrivé sur le site, est-ce qu’il s’est inscrit à la newsletter, combien de temps passe-t-il sur les fiches produits ? Quelles catégories de produits ? Pourquoi a-t-il vidé son panier ? Quels sont les canaux de communication disponibles pour parler à l’équipe commerciale ? Quels sont les freins à la navigation ?

Ce sont toutes ces questions, et des centaines d’autres, auxquelles l’UX va devoir répondre afin de proposer un parcours de navigation optimal, guidant le client jusqu’à l’acte d’achat le plus naturellement du monde.

Cette feuille de route recensera également la totalité des tâches qu’il doit effectuer pour déployer sa stratégie UX. Il devra également définir différents KPI (Key Performance Indicators ou indicateurs clé de performance) pour évaluer l’efficacité des actions menées.

S’adapter aux différents supports web : une obsession de l’UX

L’ergonomie du site web est au cœur des préoccupations de l’UX. À ce titre, il veille à ce que le site soit aussi performant sur ordinateur que sur mobile.

L’ergonomie et la qualité comme leitmotiv

L’UX est déterminante pour la qualité du référencement d’un site web. Pour mettre toutes les chances de son côté et lui permettre de bien se positionner, l’UX designer va tenter de supprimer tous les obstacles, freins, questionnements et doutes qu’un client peut rencontrer lors de sa navigation. L’ergonomie du site doit être pensée en fonction du public cible ; plus sobre et minimaliste pour un public senior, plus fun et interactif pour un public jeune par exemple. Mais il doit aussi prendre en considération l’approche marketing et commerciale de l’entreprise.

Enfin, le fait qu’un site soit RWD (Responsive Web design) est devenu incontournable. Aujourd’hui, près de la moitié des recherches internet se font sur mobile, et la tendance n’est pas près de s’inverser. Adapter son site web à une navigation sur mobile (ou sur tablette) est donc devenu un prérequis pour tout site web.

Les supports tactiles sont aussi venus bouleverser les usages et le travail de l’UX. À présent, il doit également intégrer la problématique du toucher dans son travail et créer des interfaces qui s’y adaptent parfaitement. Car, une fois encore, l’UX doit s’adapter à la multiplicité des supports depuis lesquels l’internaute peut naviguer sur son site.

Un travail de fond toujours actualisé

Les outils digitaux et les attentes des clients sont en perpétuelle évolution. À ce titre, le site web ne doit jamais rester figé et faire l’objet d’une perpétuelle optimisation. Pour identifier les axes d’amélioration, l’UX va effectuer différentes analyses comme le A/B testing, le tri de cartes, l’eye tracking, etc. Grâce à ces outils, il sera en mesure de mieux connaitre l’expérience client et de l’adapter pour l’améliorer.

Valoriser les contenus et respecter la charte graphique

Les différents contenus d’un site doivent impérativement être cohérents, structurés et esthétiques. Un des facteurs clé dans l’UX, c’est le lien entre les textes et les images. Quelle est la taille du texte ? Sa structure ? Sa typographie ? Comprend-il des liens internes ? Externes ? Comment sont ancrés ces liens ? L’image est-elle optimisée ? Est-il possible d’intégrer d’autres médias sans alourdir la présentation générale ou la fluidité ? Voilà bien des questions qui animent le cerveau d’un UX.

Par ailleurs, il va non seulement tenter de se mettre à la place d’un internaute lambda, mais devra également se conformer à la charte graphique de son entreprise. Le choix des couleurs, des polices, les icônes, les espacements, doivent respecter des règles prédéfinies. D’autant que ces choix découlent souvent d’analyses poussées répondant le plus souvent à un seul objectif ; convertir l’internaute. Par ailleurs, une conversion ne traduit pas forcément par une vente. Une conversion, c’est lorsqu’on a réussi à convaincre l’internaute d’entreprendre une action précise. S’il s’inscrit à la newsletter suite à l’ouverture d’un pop-up qui le lui suggérait, c’est également une conversion.

Les compétences indispensables pour devenir UX Designer

L’UX designer concentre à lui seul de solides et nombreuses compétences techniques liées au digital et au webmarketing. La programmation, notamment, doit lui être familière, il doit être capable de la comprendre, sans pour autant intervenir dans le code source du site. Les logiciels de graphisme, tels que Photoshop ou Indesign, n’ont en revanche aucun secret pour lui. S’il est capable de concevoir des documents iconographiques, c’est parce qu’il possède également des notions de design lui permettant d’évaluer la qualité d’une production graphique.

Se doit être un aficionado de la communication sous toutes ses formes qui prend plaisir à suivre les évolutions du secteur et à collaborer étroitement avec des marketeurs. Il doit être capable d’avoir une vision plus globale et d’épouser les objectifs stratégiques et commerciaux de son entreprise.

S’il est un créatif dans l’âme, c’est aussi un empathique facilement capable de se mettre à la place d’un autre individu. C’est cette capacité qui lui permettra de proposer un parcours de navigation sur mesure, ce à quoi les consommateurs sont aujourd’hui extrêmement sensibles.

Les parcours de formation pour devenir UX Designer

Comme pour beaucoup de métiers émergeant grâce au digital, il n’existe pas de formation UX design à proprement parler. Même si c’est un profil particulièrement recherché par les ressources humaines des entreprises, il n’y a pas de parcours de formation idéal. Néanmoins, certains diplômes et formations vous permettront de vous spécialiser par la suite. Les études en graphisme, marketing, multimédia ou informatique sont le meilleur tremplin pour exercer plus tard la profession d’UX Designer.

Quelles sont les formations possibles

APPRENDRE INDESIGN CPF

Formation à InDesign
Avec cette formation à Indesign, soyez désormais capable de créer des maquettes complètes, cohérentes, efficaces et de les mettre en production, les préparer pour l’impression et l’édition numérique.

formation illustrator pole emploi

Formation Illustrator
Avec cette formation Illustrator, vous apprendrez à dessiner, tracer et créer des logos.
Vos illustrations pourront se voir le jour avec ce programme de design d’images vectorielles.

formation photoshop

Formation Photoshop
Découvrez le design graphique et la retouche de photos avec cette formation Adobe Photoshop.
Détenez toutes les compétences dont vous avez besoin pour concevoir vos documents publicitaires

Nos Guides Récents

Accord de branche

Qu’est ce qu’un accord de branche? Un accord de branche, également appelé convention de branche, est un texte contractuel conclu par les représentants des salariés et des employeurs pour des entreprises d’un même secteur d’activité. Cet accord porte sur les conditions de travail et d’emploi ainsi que sur les garanties …

Accord d’entreprise

Qu’est-ce qu’un accord d’entreprise ? Il s’agit d’un accord qui vise à adapter les règles générales prévues par le Code du Travail aux besoins spécifiques d’une entreprise. Il ne peut toutefois pas être contraire aux dispositions prévues dans le Code du travail. Quelle est la durée d’un accord d’entreprise ? Un accord …

Accord de l’employeur

Un salarié peut-il réclamer une formation à son employeur ? Oui. Mais, selon les cas, l’accord de l’employeur est indispensable. Si un employé souhaite participer à une formation en dehors de son temps de travail l’employé ne nécessite pas d’accord de la part de son employeur. En revanche si un …

Alimentation du CPF

La loi du 5 septembre 2018 a prévu la monétisation du compte personnel de formation et renvoyé à un décret, la fixation des montants et des modalités d’alimentation du CPF. Les nouvelles dispositions s’appliquent à compter du 1er janvier 2019. Les cas les plus fréquents L’alimentation du CPF est fixée à 500 …

Accord National Interprofessionnel (ANI)

C’est quoi un accord national interprofessionnel ? Un Accord National Interprofessionnel constitue un accord négocié au niveau national qui couvre l’ensemble des secteurs d’activité. Employeurs et salariés entament dialogue et négociations, auxquels sont conviées les organisations syndicales. Une fois le compromis trouvé, l’accord signé par les partenaires sociaux donne lieu …

CEP : conseil en évolution professionnelle

C’est quoi un cep Pôle emploi ? Le conseil en évolution professionnelle de Pôle emploi est un programme d’accompagnement global et personnalisé qui permet aux demandeurs d’emploi de faire le point sur leur situation, d’envisager leur avenir et de mobiliser toutes les ressources nécessaires pour réussir leur carrière. Qui peut …

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

Le certificat de qualification professionnelle Le CQP, connu sous le nom de certificat de qualification professionnelle: permet de certifier les compétences acquises durant une une formation professionnelle ou par la validation de l’expérience acquise pendant une carrière professionnelle. Il est par ailleurs possible de développer ses compétences grâce à des …

Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP

Qu’est ce que le Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP? Officiellement installé le 5 mai 2011 et créé par l’accord national interprofessionnel du 5 octobre 2009 sur le développement de la formation durant la vie professionnelle, la professionnalisation et la sécurisation des parcours professionnel, le conseil national d’évaluation …

COAD : La certification ouverte à distance

Qu’est ce qu’une certification ouverte ? Une certification ouverte est une certification qui peut être passée en dehors d’un centre de passage d’examen pour certains cas uniquement en partie et pour d’autres dans son intégralité. La COAD permettant de libérer des contraintes de lieux et de moments grâce à l’intégration …

Compte personnel de formation

Compte personnel de formation Le CPF, ou Compte Personnel de Formation accessible depuis la plate-forme MonCompteFormation est en place depuis le début de l’année 2015 et est devenu le dispositif incontournable pour la formation professionnelle. Le CPF est facilement accessible en ligne ou depuis son portable et permet à toute …

Vérifiez votre
Éligibilité Pour obtenir un reste à charge de 0€

× Comment puis-je vous aider ?