Savoir se protéger contre les fraudes au CPF

Savoir se protéger contre les fraudes au CPF

arnaque cpf

Lorsque le président de la République a officiellement promulgué la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel en 2018, nombreux sont les opportunistes qui ont vu là une opportunité d’extorquer de l’argent. Depuis, les publicités pour de fausses écoles ou formations pullulent, toujours dans le but de soutirer des fonds aux personnes mal informées. Comment s’y prennent ces escrocs et comment déjouer leurs pièges ? Campuseo vous livre ses conseils pour protéger vos arrières et choisir une formation béton.

Les bases pour échapper aux fraudes du CPF

Cela n’a pas dû vous échapper, les propositions de formation en tout genre ou les messages d’alertes quant à l’expiration prochaine de vos heures de DIF pullulent. Vous seriez parfois tenté d’y répondre, mais avant cela, nous vous invitons à lire attentivement ce qui suit.

Nos quatre conseils fondamentaux pour éviter l’escroquerie au CPF

1 – Ne répondez jamais aux numéros privés ou de façon générale, aux numéros qui vous sont inconnus. Si une personne souhaite réellement vous contacter, elle vous laissera un message au besoin. Si vous constatez qu’un numéro se fait insistant et ne laisse jamais le moindre message, mieux vaut le bloquer.

2 – Ne communiquez jamais d’informations personnelles facultatives. Votre photo d’identité, votre numéro de sécurité sociale, votre pseudonyme et votre identifiant CPF sont des données inutiles pour un quelconque organisme de formation. Si l’on vous demande ce type d’information, fuyez.

3 – Si vous recevez un mail suspect émanant d’une soi-disant école, examinez l’adresse mail de son expéditeur. La plupart du temps, les arnaqueurs ont un mail à rallonge qui n’a rien à voir avec le nom du centre de formation. Si l’auteur vous semble étrange, n’hésitez pas à signaler la tentative d’hameçonnage (ou phishing).

4 – Analysez les certifications validées par l’établissement. Il existe différents labels permettant d’attester de la qualité d’une école. Le DataDock, dont est dôté notre centre de formation Campuseo, fait partie des plus importants, nous y reviendrons plus en détail.

Contrôlez l’existence d’une formation

Il existe un moyen extrêmement simple de s’assurer qu’une formation est effectivement éligible au CPF ; se rendre sur le site gouvernemental Moncompteformation.fr. Pas de doutes ni d’équivoques, ce site ministériel 100 % fiable et sécurisé vous permettra de savoir rapidement si, oui ou non, telle ou telle formation existe vraiment.

Qu’il s’agisse d’une formation à distance ou en présentiel, certifiante ou diplômante, vous pourrez, grâce à la barre de recherche et l’outil de filtrage, rapidement vérifier si une formation est éligible ou non au CPF.

Il existe d’autres sources vous offrant la possibilité de vérifier si une formation est bien éligible au CPF. Des organismes comme le COPAREF (Comité Paritaire Interprofessionnel Régional pour l’Emploi et la Formation Professionnelle) ont pour mission, entre autres, d’inventorier la liste exhaustive des formations agréées par l’État et éligibles au CPF. Enfin, le CARI-Oref met lui aussi à disposition un outil permettant d’affiner sa recherche en cochant simplement la case « Éligible au CPF ».

Comment choisir entre deux formations similaires ?

Chaque formation proposée sur le site internet du CPF est systématiquement notée par ses élèves. Face à l’offre pléthorique de formations, il peut être difficile de s’y retrouver. Cet outil de notation s’avère donc précieux pour qui a besoin d’y voir plus clair. En un seul coup d’œil, vous pourrez voir, sur une note allant de 0 à 5, ce que vaut telle ou telle formation d’après ses anciens étudiants.

Les critères d’évaluations sont les suivants :

  • Accueil ;
  • Contenu de la formation ;
  • Équipe de formateurs ;
  • Accompagnement ;
  • Moyens mis à disposition ;
  • Synthèse.

Les élèves peuvent s’ils le souhaitent accompagner leur évaluation d’un commentaire qui peut être éclairant quant à la qualité de la formation.

Les obligations des centres de formation

Tout organisme de formation éligible au CPF réunit un certain nombre de critères qui permettent d’attester de la qualité de ses formations. Chez Campuseo, comme l’exige la loi, nous réunissons tous les critères obligatoires. Le premier implique d’avoir déclaré son activité aux pouvoirs publics et le second d’être parfaitement à jour de toutes ses obligations légales ( respect des déclarations administratives et financières, etc.). Enfin tout organisme de formation doit s’engager dans une démarche d’amélioration continue tant en termes de contenus que de moyens.

Depuis janvier 2021, chaque école, physique ou à distance, doit également posséder une certification qualité. Notre organisme de formation, Campuseo, a reçu la certification Datadock. Elle atteste que les six critères définis par la loi sont respectés et que, par conséquent, elle peut bénéficier de ce label qualité. Les critères officiels sont les suivants :

    • L’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé
    • L’adaptation des dispositifs d’accueil, de suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires
    • L’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation
    • La qualification professionnelle et la formation continue des personnes chargées des formations
    • Les conditions d’information du public sur l’offre de formation, ses délais d’accès et les résultats obtenus
    • La prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires

Si un organisme de formation venait à ne pas respecter ces engagements, il pourrait être sanctionné par la loi.

Comment procèdent les fraudeurs pour pirater votre compte CPF ?

Généralement, tout commence par une prise de contact non sollicitée. Les arnaqueurs ne se privent d’aucun vecteur de communication et sont susceptibles de vous contacter via un mail, un texto, un appel téléphonique ou même via la messagerie des réseaux sociaux.

L’expéditeur se présentera toujours comme un interlocuteur de confiance. Il pourra se faire passer, au choix, pour un agent du Pôle Emploi, du GRETA, du Ministère de l’Emploi, du Travail et de l’Insertion, pour le représentant de votre compte CPF ou d’une grande école certifiée.

Le Conseil en évolution professionnelle ou CEP

Il s’agit d’un système mis en place par le gouvernement pour accompagner, gratuitement, tout individu souhaitant dresser un bilan de sa situation professionnelle. Suite à ce bilan, plusieurs pistes sont proposées à la personne qui souhaite se réorienter ou se former. Différents organismes fournissent cette formule d’accompagnement, et c’est ce qui participe à sa fragilité. Face au nombre d’interlocuteurs potentiels, on peut être tenté de faire confiance à une personne qui se présente comme employée de l’une de ces institutions. La prudence est donc de mise.

Voici quelques-uns des organismes habilités à mettre en place un CEP :

  • Le Pôle Emploi ;
  • La Mission locale (destiné à un jeune public) ;
  • L’APEC (Association pour l’emploi des cadres) ;
  • Le CAP emploi (pour les personnes en situation de handicap) ;
  • Les opérateurs régionaux sélectionnés par France Compétence (instance de gouvernance nationale de la formation professionnelle et de l’apprentissage).

Que se passe-t-il après une prise de contact frauduleuse ?

On est en droit de se demander ce qui se cache derrière cet échange non désiré. La réponse est finalement assez simple : accéder à votre Compte de Formation Personnel. Une fois qu’il a réussi à se connecter à votre espace personnel, son but est de vous inscrire, bien évidemment à votre insu, à une fausse formation. Cela lui permettra d’encaisser votre crédit CPF le tout, sans même que vous vous en aperceviez, du moins dans un premier temps.

Comment les fraudeurs arrivent à pirater votre compte

En réalité, ces arnaqueurs opportunistes ne possèdent aucune compétence informatique particulière. S’ils arrivent à se connecter sur votre compte CPF, c’est uniquement grâce aux informations que vous aurez bien voulu leur fournir.

Parmi les plus courantes, on recense le numéro de sécurité sociale, votre mot de passe et votre identifiant. A priori, ces informations ne sont pas sensibles. C’est là que vous vous trompez lourdement, puisque ces données peuvent suffirent à se connecter à votre compte CPF. Ces personnes malhonnêtes ont d’abord pris soin de collecter un maximum d’informations à votre sujet. Internet et les réseaux sociaux rendent, hélas, la tâche relativement facile en semant diverses données personnelles à votre sujet. Ces individus malveillants en feront leurs choux gras et se serviront de ces informations pour vous faire croire en leur bonne foi.

Bon à savoir

Ces escrocs d’un nouveau genre profitent de la méconnaissance du public vis-à-vis de ce dispositif gouvernemental relativement récent. Ils vous invitent, si vous ne l’avez pas fait, à créer au plus vite votre compte CPF. Mieux encore, ils vous proposeront de l’ouvrir à votre place, pour vous faciliter la vie. Refusez catégoriquement ! Vous êtes en train de tomber dans un piège et de donner à votre arnaqueur tous les précieux renseignements dont il a besoin pour ponctionner l’argent de votre CPF.

Les arguments couramment utilisés par les malfaiteurs

Il existe un certain nombre de déclencheurs psychologiques employés par les escrocs pour vous pousser à entamer une action. La peur est certainement le ressort le plus efficace, elle sera mobilisée en vous faisant croire que :

  • Vous n’avez pas encore validé vos heures de DIF et que vous risquez de les perdre définitivement ;
  • Il vous reste des frais à régler pour pouvoir confirmer votre participation à une formation ;
  • Vos données personnelles peuvent être dérobées, il faut donc les créer avec un professionnel agréé.

Votre interlocuteur, faussement altruiste, se proposera de vous aider pour sécuriser vos démarches, supprimer des dépenses supplémentaires ou valider vos heures de DIF. Mais en réalité, vous l’aurez compris, tout ceci n’est qu’un leurre destiné à abaisser vos barrières et vous pousser à donner des informations stratégiques. Ne vous y laissez pas prendre.

Les heures de DIF : pourquoi intéressent-elles les arnaqueurs ?

Le DIF, ou Droit individuel à la Formation est en quelque sorte l’ancien CPF mis en place par le gouvernement jusqu’en 2014. Elles permettent de cumuler 20 heures de formation par année travaillée, et ce, jusqu’à un cumul de 6 ans. Le plafond maximal prévu par ce système allant jusqu’à 120 heures de formation. Il fallait transférer ce montant sur le nouveau dispositif du Compte personnel de formation. Si cette opération n’était pas effectuée avant le 30 juin 2021, ces heures étaient perdues.

Même si cette date est à ce jour dépassée, les arnaqueurs profitent de la méconnaissance du public pour continuer à utiliser cet argument totalement invalide. Ils demanderont généralement à ce que vous leur fournissiez des documents justificatifs tels que des bulletins de salaire. Une fois encore : fuyez ! Vous êtes la seule et unique personne habilitée à effectuer cette démarche.

Mon compte a été piraté, que faire ?

Vous avez été contacté, de quelque manière que ce soit, par un individu suspect et depuis, vous avez des doutes quant à la sécurité de votre compte CPF ? Pas de panique, il existe différentes solutions pour se protéger. Voici les étapes à suivre :

  • Connectez-vous normalement à votre compte CPF ;
  • Vérifiez vos informations personnelles ;
  • Vérifiez votre historique ;
  • Consultez votre dossier personnel pour vérifier qu’une formation n’a pas déjà été validée ;
  • Changez votre mot de passe ;
  • Contactez le service relation client du CPF au 09 70 82 35 51 pour leur signaler le piratage ;
  • Conservez toutes les informations à trait à l’arnaqueur qui vous a contacté en amont ;
  • Portez plainte auprès des autorités.

Une fois que la fraude aura été prouvée, vous récupérerez la totalité de la somme cumulée sur votre CPF.

Qui sont les victimes visées ?

Si n’importe qui est susceptible d’être la victime d’une telle entreprise frauduleuse, certains profils attirent davantage l’attention des arnaqueurs. Les personnes qui sont en pleine reconversion professionnelle ont leur préférence. Il sera plus facile et cohérent de se faire passer pour un quelconque organisme de formation recommandé par le Pôle emploi, par exemple.

Quelles sont les formations utilisées pour attirer les victimes ?

Les professions en vogue séduisent particulièrement les personnes en pleine reconversion. Ainsi, les fraudeurs pourront se faire passer pour des organismes de formation spécialisés dans les métiers du numérique, de l’immobilier, les langues étrangères et la création d’entreprises.

Pour aller plus loin

Nous vous recommandons de consulter l’article dédié à la cybermalveillance publié directement sur le site officiel du CPF.

Il regorge d’informations et d’astuces pour se prémunir contre la fraude au CPF.

À retenir pour se protéger des arnaques au CPF

  • Ne fournissez aucune information personnelle à distance ;
  • Vous êtes la seule personne habilitée à sécuriser votre compte ;
  • Ne réglez jamais un supplément pour une formation ;
  • Ne répondez jamais aux mails et textos suspects, mieux, bloquez-les ;
  • Vérifiez les certifications des organismes de formation ;
  • Si vous avez des questions à trait au CPF, renseignez-vous directement sur le site officiel ;
  • En cas de doute, changez vos mots de passe et identifiants.

Attention, la cybermalveillance n’est pas un mythe et a déjà fait de nombreuses victimes. Ce sont plus de quatre millions d’euros qui ont été subtilisés via les arnaques au CPF. Restez vigilant, les pirates sont réactifs et savent adapter leur méthode.

Nos Guides Récents

Accord de branche

Qu’est ce qu’un accord de branche? Un accord de branche, également appelé convention de branche, est un texte contractuel conclu par les représentants des salariés et des employeurs pour des entreprises d’un même secteur d’activité. Cet accord porte sur les conditions de travail et d’emploi ainsi que sur les garanties …

Accord d’entreprise

Qu’est-ce qu’un accord d’entreprise ? Il s’agit d’un accord qui vise à adapter les règles générales prévues par le Code du Travail aux besoins spécifiques d’une entreprise. Il ne peut toutefois pas être contraire aux dispositions prévues dans le Code du travail. Quelle est la durée d’un accord d’entreprise ? Un accord …

Accord de l’employeur

Un salarié peut-il réclamer une formation à son employeur ? Oui. Mais, selon les cas, l’accord de l’employeur est indispensable. Si un employé souhaite participer à une formation en dehors de son temps de travail l’employé ne nécessite pas d’accord de la part de son employeur. En revanche si un …

Alimentation du CPF

La loi du 5 septembre 2018 a prévu la monétisation du compte personnel de formation et renvoyé à un décret, la fixation des montants et des modalités d’alimentation du CPF. Les nouvelles dispositions s’appliquent à compter du 1er janvier 2019. Les cas les plus fréquents L’alimentation du CPF est fixée à 500 …

Accord National Interprofessionnel (ANI)

C’est quoi un accord national interprofessionnel ? Un Accord National Interprofessionnel constitue un accord négocié au niveau national qui couvre l’ensemble des secteurs d’activité. Employeurs et salariés entament dialogue et négociations, auxquels sont conviées les organisations syndicales. Une fois le compromis trouvé, l’accord signé par les partenaires sociaux donne lieu …

CEP : conseil en évolution professionnelle

C’est quoi un cep Pôle emploi ? Le conseil en évolution professionnelle de Pôle emploi est un programme d’accompagnement global et personnalisé qui permet aux demandeurs d’emploi de faire le point sur leur situation, d’envisager leur avenir et de mobiliser toutes les ressources nécessaires pour réussir leur carrière. Qui peut …

Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)

Le certificat de qualification professionnelle Le CQP, connu sous le nom de certificat de qualification professionnelle: permet de certifier les compétences acquises durant une une formation professionnelle ou par la validation de l’expérience acquise pendant une carrière professionnelle. Il est par ailleurs possible de développer ses compétences grâce à des …

Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP

Qu’est ce que le Conseil National d’Évaluations de la Formation Professionnelle, CNEFP? Officiellement installé le 5 mai 2011 et créé par l’accord national interprofessionnel du 5 octobre 2009 sur le développement de la formation durant la vie professionnelle, la professionnalisation et la sécurisation des parcours professionnel, le conseil national d’évaluation …

COAD : La certification ouverte à distance

Qu’est ce qu’une certification ouverte ? Une certification ouverte est une certification qui peut être passée en dehors d’un centre de passage d’examen pour certains cas uniquement en partie et pour d’autres dans son intégralité. La COAD permettant de libérer des contraintes de lieux et de moments grâce à l’intégration …

Compte personnel de formation

Compte personnel de formation Le CPF, ou Compte Personnel de Formation accessible depuis la plate-forme MonCompteFormation est en place depuis le début de l’année 2015 et est devenu le dispositif incontournable pour la formation professionnelle. Le CPF est facilement accessible en ligne ou depuis son portable et permet à toute …

Vérifiez votre
Éligibilité Pour obtenir un reste à charge de 0€

× Comment puis-je vous aider ?